skip to Main Content
Miscanthus En Litière équine Aux écuries Mathilde Martel

Au milieu du bocage Normand, à deux pas de Coutances, on découvre des installations flambant neuves : les écuries et le club équestre de Mathilde Martel. A l’arrivée dans les écuries, on est frappé par la propreté, l’ambiance sereine et l’attention apportée au bien-être des chevaux.

Mathilde Martel, pourquoi avait vous fait le choix d’utiliser la litière miscanthus, dès le début, dans votre écurie ?
Nous avons ici des chevaux de concours, avec des propriétaires très attentifs aux performances de leurs chevaux, et donc exigeants sur le bon entretien, la propreté, l’alimentation, le confort et l’ambiance.
Nous voulons des boxes toujours propres, et il fallait qu’ils soient faciles à nettoyer : nous avons uniquement des filles qui travaillent avec les chevaux et qui font l’entretien.

Selon vous, quels sont pour vous les principaux avantages de la litière miscanthus ?
D’abord, ce qui m’a intéressé, c’est que l’on pouvait être autonome sur notre approvisionnement en litière. Avec le miscanthus, on a une litière haute qualité dont on maîtrise la qualité et le prix.
Pour le moment, j’achète le miscanthus a un agriculteur près de Bayeux(14), le temps que les parcelles implantées ici soit productives.
Ensuite, sur les qualités de la litière miscanthus, je dirais d’abord le fait quelle ne soit pas appétante, on maîtrise précisément la ration alimentaire de chaque cheval, et pas une seule colique !
Autre caractéristique importante pour le confort des chevaux, on a un produit qui n’est pas poussiéreux, et très absorbant, l’ambiance dans les boxes est très saine.

S’il y avait un point faible ?
Le miscanthus est glissant si on l’utilise sur sol béton, il est alors nécessaire de mettre alors une litière assez épaisse. J’ai fait le choix d’installer des tapis caoutchouc dans mes boxes, on a besoin de moins de miscanthus et on a un confort supplémentaire.

Quelle quantité de litière miscanthus utilisez-vous par boxes ?
En fonction des chevaux, environ 3 à 4 sacs de 26 kg par semaine. Les boxes sont nettoyés plusieurs fois par jours et on ajoute du miscanthus pour compenser chaque jour.

Et comment gérez-vous le fumier ?
Pour le moment, il est épandu dans les champs autour du club.
Ensuite, il y a un projet de méthanisation à Coutances, ils sont intéressés pour récupérer du fumier de cheval.

Comment est perçue la litière miscanthus par les propriétaires ?
Au début certains propriétaire étaient étonnés, et déstabilisés par cette litière peu épaisse, mais ils sont vite séduit par cette litière facile à gérer, sans poussière et non appétante. Ils comprennent rapidement que ce choix a été fait pour le confort de leur monture.

Back To Top